Le déchaussement dentaire entraîne une rétractation des gencives et met à nu la racine de la dent. Bien qu’elle touche plus fréquemment les personnes âgées, les individus plus jeunes peuvent également en être atteints. Pour éviter le déchaussement dentaire, il faut en connaitre les causes.

Les facteurs courants du déchaussement

Le fait de vieillir est un facteur fréquent causant le déchaussement des dents. En vieillissant, les gencives deviennent moins irriguées. Elles se rétractent d’une manière plus ou moins naturelle en laissant paraitre les racines de la dent.

Le tabac est une autre cause du déchaussement des dents. Les composants de ce produit psychotrope modifient le comportement de la flore bactérienne, favorisant la prolifération des bactéries. Ce qui a pour effet d’engendrer des maladies buccodentaires telles que la gingivite qui est la première étape du déchaussement dentaire.

Les facteurs possibles du déchaussement dentaire

L’âge et le tabac ne sont pas les seuls facteurs pouvant expliquer l’apparition du déchaussement dentaire. Le déchaussement dentaire est également souvent pratiqué par un brossage trop vigoureux. Il peut aussi être le symptôme et une maladie parodontale comme une gingivite (inflammation des gencives) ou une parodontite (atteinte des tissus qui soutiennent la dent). Celui-ci peut aussi être causé par une mauvaise hygiène buccodentaire. L’accumulation de plaques dentaire peut être citée comme un facteur provoquant cette maladie, si en plus le brossage des dents n’est pas bien réalisé.

Des actes anodins comme le fait de grincer des dents trop souvent ou de mastiquer un chewing-gum font également partie des causes possibles. À part cela, le déchaussement peut être dû à l’hérédité ou au positionnement même de vos dents.

Soigner et prévenir le déchaussement dentaire

Si vous avez un problème de déchaussement dentaire, n’ayez pas peur de consulter notre spécialiste en parodontologie, le Dr Lea Rocchi. En consultant assez tôt, ce dernier pourra prendre des dispositions en vue de limiter le développement de la maladie. Une radio permettra, par exemple, de voir l’état de votre dentition et d’effectuer un détartrage afin de limiter la propagation des bactéries. Lorsque le déchaussement est important, un renforcement chirurgical de la gencive peut être envisagé.

Pour prévenir le déchaussement dentaire, il suffit en général de faire attention à son hygiène dentaire. Se brosser quotidiennement les dents, utiliser du fil dentaire, choisir le bon dentifrice pour les gencives sensibles et consulter un dentiste régulièrement sont autant de bonnes habitudes à avoir.