Tout ce qu’il faut savoir sur l’extraction dentaire

L’extraction dentaire est envisagée lorsqu’une dent est trop abîmée. Une maladie parodontale à un stade avancé peut aussi être la cause de cette intervention chirurgicale. Dans tous les cas, cette procédure n’est pas à prendre à la légère : la situation doit être évaluée avec précaution par le chirurgien-dentiste. Quelles sont les causes du recours à l’extraction dentaire ? Comment se déroule cette opération chirurgicale et quelles sont les bonnes pratiques postopératoires ? Le cabinet Dr George et Associés vous explique dans le détail.


Les causes du recours à l’extraction dentaire

Les causes du recours à l’extraction dentaire

Carie, mauvaise implantation, infection importante ou fracture : plusieurs causes peuvent nécessiter de recourir à l’extraction dentaire. Chaque situation doit vous alerter rapidement.

Une carie ou une infection trop importante

L’une des principales causes d’extraction dentaire d’une dent est les caries. Cette pathologie dentaire entraîne une perte de substance des tissus dentaires appelée cavitation. Le traitement consiste à éliminer les tissus cariés et restaurer la perte de substance. Dans certains cas, lorsque le délabrement est trop important, la dent doit être extraite.

Une infection parodontale trop importante peut aussi être à l’origine d’une extraction dentaire. Lorsqu’une gingivite est à un stade trop avancé, les tissus gingivaux se résorbent. Cela cause un déséquilibre de la structure bucco-dentaire, pouvant mener à la mobilité voire au déchaussement d’une ou plusieurs dents. L’extraction dentaire est alors une solution envisageable pour éviter d’autres complications.

Une mauvaise implantation des dents ou une fracture accidentelle

Extraire une dent est impératif si son implantation est mauvaise. Laisser une dent mal implantée peut impacter la structure tout entière de la dentition ! C’est le cas notamment des dents de sagesse dans certains cas. Le chirurgien-dentiste peut décider d’une extraction dans le but d’anticiper d’éventuelles complications.

Les fractures dentaires peuvent aussi entraîner l’extraction. Seuls les cas les plus sévères nécessitent de retirer la dent complètement, si la réparation est impossible.

Extraction dentaire : le déroulement de l’intervention

D’abord, le praticien dentaire anesthésie localement la dent pour éviter au patient de ressentir la douleur liée à l’extraction dentaire. Il effectue ensuite une syndesmotomie : il sectionne les attaches épithéliales et conjonctivites de la dent.

Le chirurgien-dentiste place un élévateur entre l’os et la dent à extraire. La dent bouge et peut être ôtée. Il place une compresse de gaze à mordre dans la bouche du patient. Cela permet de limiter les saignements et de former un caillot de sang qui favorise la cicatrisation. La compresse doit être maintenue avec une légère pression pendant environ 30 minutes.

Extraction dentaire : le déroulement de l’intervention

Les bonnes pratiques après une extraction dentaire

Pour faciliter la cicatrisation à la suite d’une extraction dentaire, vous devez respecter les recommandations du praticien ayant effectué l’opération.

Prendre la médication prescrite et ne pas utiliser de bains de bouche

À la suite de l’intervention chirurgicale, le praticien vous fournira un traitement adapté. Celui-ci aura pour but d’atténuer les douleurs et d’aider à la cicatrisation. Prenez correctement la médication prescrite pour favoriser la réussite du processus postopératoire. Cela vous évitera également de ressentir des douleurs aiguës.

Pendant 12 heures consécutives, n’utilisez pas de bains de bouche : vous pourriez détruire le caillot de sang qui se consolide à l’endroit de l’extraction dentaire. Il est crucial à la cicatrisation et pour ne pas développer d’infections.

Adapter son alimentation et ne pas pratiquer d’activités physiques intenses

Vous devez adapter votre alimentation, en respectant quelques règles strictes :

  • Ne pas boire ou manger trop chaud.
  • Ne pas fumer après l’opération.
  • Choisissez des aliments mous, plus faciles à mâcher.
  • Ne pratiquez pas d’activité physique trop intense les jours suivant l’opération.

En cas de douleurs, vous pouvez utiliser une bouillote de glace pour vous apaiser. Les douleurs persistent, sont très aiguës ? Contactez le cabinet dentaire où l’extraction a été réalisée pour obtenir l’avis d’un expert sur votre situation et prévenir le risque de complications.

Une extraction dentaire n’est pas un acte anodin en dentisterie. Choisissez bien votre cabinet dentaire pour limiter le risque de complications liées à l’opération. Suivez soigneusement les prescriptions du chirurgien-dentiste. En cas de douleurs, de mobilité, de gonflement de la mâchoire : prenez rendez-vous en urgence avec votre cabinet dentaire Dr George et Associés !

Les bonnes pratiques après une extraction dentaire