Rejet d’un implant dentaire : causes et symptômes

Votre corps peut rejeter un implant dentaire, même si c’est très rare. Des problèmes de santé, le tabagisme, l’hygiène bucco-dentaire, une mauvaise qualité de l’intervention chirurgicale ou la qualité de l’implant peuvent être à l’origine d’un rejet. Repérer les symptômes liés à l’échec d’une implantation est crucial pour intervenir au plus vite. Quels sont les causes et les symptômes du rejet d’un implant dentaire ?

Les causes du rejet d’un implant dentaire

Les causes du rejet d’un implant dentaire

Différentes causes peuvent être à l’origine du rejet d’un implant dentaire. Certaines sont liées au patient ou à l’implant lui-même, d’autres sont le résultat du travail du chirurgien-dentiste.

Les causes liées au patient

L’implant dentaire peut être rejeté à cause de problèmes de santé dont souffre le patient. Les personnes traitées par chimiothérapie sont plus susceptibles au rejet. En s’attaquant aux cellules cancéreuses, le traitement a aussi un effet négatif sur la santé bucco-dentaire : fragilisation de la structure osseuse, assèchement de la bouche, etc.

Le tabagisme ou une mauvaise hygiène bucco-dentaire peuvent aussi être à l’origine du rejet. Les substances contenues dans la cigarette affaiblissent le système immunitaire, augmentant ainsi le temps de cicatrisation. Les fumeurs ont donc plus de chances de développer une infection que les non-fumeurs. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire favorise la prolifération des bactéries autour de l’implant de la même manière.

Le rejet de l’implant dentaire en lui-même

La cause du rejet peut aussi être liée à l’implant dentaire en lui-même. Il existe de rares cas d’allergies à certains métaux qui peuvent expliquer l’expulsion du dispositif par le patient. La qualité comme la taille peuvent aussi ne pas être adaptées à la personne.

Cependant, ces causes de rejet sont à relativiser. En principe, le chirurgien-dentiste évaluera le risque d’allergies avant l’intervention chirurgicale pour augmenter les chances de réussite. De la même façon, la qualité et la taille dépendront directement du patient subissant la pose. Il y a peu de chances d’observer ce cas de figure au sein d’un cabinet expérimenté.

Une mauvaise intervention chirurgicale

Dans certains cas, le praticien dentaire peut avoir mal effectué son travail. Un manque de précaution en amont peut expliquer le rejet d’un implant dentaire. Une résorption osseuse avancée ne permet pas d’accueillir un dispositif étranger, car la structure de la mandibule n’est pas assez solide. Les maladies gingivales, développées avant la pose, peuvent aussi être fatales pour l’implant.

Il peut aussi arriver que l’implant soit mal positionné durant l’intervention. Cela compromet le processus d’ostéointégration et augmente le risque d’infections après l’opération. Prenez donc le temps de bien choisir votre cabinet dentaire avant l’implantation afin d’éviter au maximum le risque de complications.

Symptômes du rejet d'un implant dentaire

Rejet d’un implant dentaire : voici les symptômes

En cas de rejet d’un implant dentaire, il existe des symptômes clairs qui doivent vous alerter. Consultez rapidement votre praticien si vous constatez l’un d’eux à la suite de l’opération.

Douleurs et gonflements au niveau de la zone de l’implantation

Douleurs et gonflements font partie des symptômes les plus fréquents en cas de rejet de l’implant dentaire. Souvent, les sensations désagréables sont légères au début, puis de plus en plus intenses au fil du temps. Elles peuvent être localisées autour de l’implant, ou toucher toute la mâchoire. Bien qu’il soit normal de ressentir des douleurs postopératoires, la souffrance ne doit pas se prolonger dans le temps.

Si vous rejetez un implant dentaire, il est probable d’observer des gonflements autour de l’implant. Ceux-ci peuvent se propager sur toute la mâchoire, voire sur le visage dans certains cas. Consultez votre chirurgien-dentiste dès les premiers signes de gonflement.

Mobilité de l’implant et difficultés à mâcher

Un implant dentaire doit s’ancrer parfaitement dans la structure mandibulaire et rester immobile. La mastication devrait revenir à la normale quelque temps après l’opération. Un dispositif qui bouge est le signe d’un os en dégradation et d’une mauvaise intégration. Le patient ressent alors des difficultés lors de la mastication, dues à la mobilité de l’implant.

Les maladies parodontales

Lors du rejet d’un implant dentaire, des maladies parodontales peuvent apparaître. Dans ce cas de figure, la gencive devient rouge, enflammée. Le brossage des dents devient souvent douloureux, voire presque impossible. Si vous observez des gonflements, des infections au niveau de votre gencive après une implantation, il est possible que votre mandibule ait rejeté le dispositif.

Vous devez consulter votre praticien en cas de douleurs gingivales à la suite d’une implantation. Vous éviterez le déchaussement d’autres dents et la résorption de la gencive, sources de soucis à long terme pour votre santé bucco-dentaire.

Vous constatez l’un des symptômes suivants à la suite de votre implantation dentaire ? Consultez immédiatement un praticien dentaire expérimenté. Pour éviter au maximum le risque de rejet, choisissez bien votre cabinet dentaire en amont. Notre centre médico-dentaire est composé de spécialistes de l’implantation. Prenez rendez-vous avec l’un d’eux et obtenez un créneau dans les plus brefs délais !

Consultez votre chirurgien-dentiste en cas de rejet de votre implant dentaire